« Rainforest » versus « dry forest »

DSCN4633DSCN3438

Il y a pas mal de décors différents en Australie, mais ce qui reste le plus marquant c’est la différence entre les forêts humides, « Rainforest », et les zones quasi-désertiques, où il ne reste que des résidus d’arbres grisâtres, bouffés de l’intérieur et de l’herbe grise et cassante. Voici un petit exemple comparatif avec la forêt du Dorrigo National Park et celle du Cocoparra Park de Griffith.

La seule vie qui subsiste dans cette dernière, semble-t-il (je sais désormais que pour qui sait chercher, il y a beaucoup de vie dans le désert), sont les mouches, qui se jettent sur toutes pauvres créatures, par centaines à la recherche de la moindre forme d’eau. Ces saloperies adorent en particulier se poser sur le visage, la bouche et le coin des yeux, sinon elles aiment à voler autours de vous comme les requins autours de leur proie.  Et quand je dis des centaines, c’est pas des blagues. Ça dépend des endroits évidemment,  surtout dans les zones chaudes et sèches, même si on en trouve dans les villes. On repère très bien leur présence quand on voit des touristes avec leur moustiquaire sur la tête ou on repère très bien les touristes quand il y a des mouches dans les environs, au choix.

Cocoparra Park
Album : Cocoparra Park
Parc aux alentours de la ville de Griffith dans le New South Wales.
10 images
Voir l'album

 

Les Rainforest ont aussi leur lot de bestiaules plus ou moins sympathiques, déjà une faune et une flore luxuriante. A vrai dire on n’a pas trop vu d’insectes ou d’animaux venimeux, un « brown snake », un scolopendre, quelques araignées « red back » et plutôt dans les régions sèches,  par contre il y a les moustiques et ça ça reste encore gentil. Le pire du pire ce sont les « sandflies », sorte de petites mouches d’un à deux millimètres, qui se déplacent en essaim, qui passent à travers les mailles de la moustiquaires de la tente et qui font des piqures qui démangent horriblement pendant deux à trois semaines. Une horreur !!! Je l’admet, il n’y en a qu’à côté des mangroves, vers Cairns et Darwin, pas dans toutes les Rainforest, mais ce fut un grand  traumatisme.

Dorrigo National Park
Album : Dorrigo National Park
Un joli parc national dans les environs de Byron Bay.
12 images
Voir l'album

 

Mais il y a aussi des bons côtés aux Rainforest et aux dry forest, déjà c’est très beau, même si les deuxièmes ont un côté plus romantique, dirons nous, avec ces étendus esseulées et arides, où la vie est si bien cachée.

 


Répondre

Torino, la vita italiana |
Classe de Neige 2013 - Ecol... |
Meljohn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Londoncongo2013
| Celinequebectrip
| Lafamillehuetdanslouestamer...