Le Rodéo de Houston

Le Béret rouge reprend du service, en direct de Bangkok, puis de l’Australie. J’ai laissé de côté ce blog sur Houston et les États-Unis, sans raison valable à vrai dire, mais j’ai l’intention de mettre mes dernières photos intéressantes des Amériques avant de rentrer dans le vif du nouveau continent australien.

 

Je ne pouvais terminer sur Houston sans parler du Rodéo, c’est l’un des grands évènements de l’année. A l’extérieur ça ressemble à une grande fête foraine, avec quelques petites exceptions par rapport à nos traditions françaises.

DSCN0500     DSCN0501

En plus des confiseries, des snacks habituels, il y a des « curlies fries », frites en forme de ressort, moulé dans un cube, servi avec du ketchup et du cheddar fondu. (Si ça peut vous rassurer, je n’ai vu ces plats qu’au rodéo, ils ne constituent pas la nourriture de base du texan, en général les frites sont plates).

DSCN0498

Et des « turkey legs ». Ces dernières, qui ressemblent à des massues, nous font replonger à l’âge de pierre, en empoignant la patte d’une main et arrachant la chair grillée avec les dents. Et d’expérience, je peux dire qu’il faut un sacré coup de mâchoire pour en venir à bout.

DSCN0493   DSCN0496

Parmi les autres réjouissances exotiques, il y a le rodéo sur mouton, qui commence dès l’âge de 5 ans. Le but étant que l’enfant, habillé en mini-cowboy, reste accroché le plus longtemps possible à la fourrure de l’animal avant de vautrer la tête la première par terre. Quelque chose d’assez jouissif sans doute pour les parents de ces gosses hyperactifs ? Je n’ai pas de photos suffisamment explicite, vous ne pouvez que me croire sur parole !

 

Ensuite commence le vrai spectacle, dans le stade immense et bondé, avec les différentes épreuves.

DSCN0516

Pour en citer quelques unes :

- rester le plus longtemps possible, en tenant le harnais d’une seule main, sur un cheval qui se cabre dans tous les sens

- attraper une vachette au lasso, la tête, puis les pattes arrières, pour l’immobiliser (Vous me pardonnerez la qualité des photos, je n’ai pas un appareil de dernière, plus le zoom et le mouvement…)

DSCN0529

- plus dure, galoper derrière la vachette, sauter dessus, l’attraper par les cornes et la faire basculer pour la plaquer à terre. Ce qui au final, pour que ça marche, ne dure que quelques secondes.

- faire une course avec un char à cheval

- enfin, le clou, tenir le plus longtemps possible, d’une seule main, cette fois sur un taureau. Et là, tout de suite c’est pas la même limonade !

Ce qui se passe ensuite m’a bien fait rire. Ils ont placé pleins de jeunes (13-14 ans je dirai) dans un grand rectangle blanc, au centre de l’arène, puis ont lâché une bande de toutes petites vachettes, comparativement, qui courraient dans tous les sens. Les jeunes recrues, vêtus d’un tee-shirt blanc, devaient toutes les faire rentrer dans le rectangle. Mais c’est plus compliqué qu’il n’y paraît, car même une petite vachette, c’est costaud, et les malheureux devaient s’y prendre à plusieurs, en leur tirant les cornes, en leur tirant la queue, avec un manque de technique flagrant, comme l’illustre les photos suivantes.

DSCN0541    DSCN0542

 

Le dernier acte du rodéo, le concert : une célébrité texane qui chantait un mélange de rock et de country, devant la foule en délire. Je ne suis pas suffisamment sensible à la country pour avoir un jugement objectif, je peux seulement rapporter que le refrain d’une des chansons était : « viens t’asseoir sur mon gros tracteur vert… » Je vous laisse méditer ces paroles !

DSCN0546  DSCN0550

 


Un commentaire

  1. Marine dit :

    Trop contente que le Béret rouge soit de retour ! Longue vie au Béret rouge !

    J’aime bien la country, surtout avec des paroles aussi profondes. Sinon, les spécialités culinaires de la fête foraine sont…originales, à défaut d’être appétissantes !

Répondre

Torino, la vita italiana |
Classe de Neige 2013 - Ecol... |
Meljohn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Londoncongo2013
| Celinequebectrip
| Lafamillehuetdanslouestamer...